Store Locator
LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 75$Start Shopping

Une relation complexe : la thyroïde et le système immunitaire

La thyroïde est la glande en forme de papillon située dans notre gorge et qui constitue un régulateur essentiel de notre corps. Elle produit l’hormone thyroïdienne qui affecte pratiquement chacune de nos cellules et contribue au métabolisme pour nous maintenir énergiques et actifs. Lorsqu’elle produit des hormones en quantités appropriées, la thyroïde favorise l’équilibre de nombreux organes et systèmes. Nous savons qu’il y a une communication étroite entre le système endocrinien et le système immunitaire et que l’altération des niveaux d’hormones thyroïdiennes peut affecter le fonctionnement du système immunitaire. Les hormones thyroïdiennes jouent également un rôle dans l’inflammation, l’auto-immunité et le déblaiement des pathogènes de l’organisme. Dans ce qui peut sembler un événement étrange, le système immunitaire peut cependant aussi attaquer la thyroïde.

Maladie thyroïdienne auto-immune

La maladie thyroïdienne auto-immune ne constitue pas en réalité une seule maladie mais se réfère à plusieurs façons différentes dont le système immunitaire peut affecter la thyroïde.

Vous avez peut-être entendu quelqu’un que vous connaissez dire que leur thyroïde est hyperactive ou sous-active. Lorsqu’elle est hyperactive, votre corps produit trop d’hormones et vous pouvez être en sueurs, anxieux et perdre du poids sans raison particulière. Une thyroïde hypoactive ou sous-active est plus fréquente, surtout chez les femmes d’âge moyen, et a comme conséquence le ralentissement de l’ensemble du système et peut aussi produire les symptômes suivants:

  • Sensibilité au froid
  • Gain de poids inexpliqué
  • Fatigue et lenteur
  • Ongles cassants, perte de cheveux, peau sèche
  • Douleurs musculaires, faiblesse, problèmes articulaires
  • Constipation

De faibles niveaux d’hormones thyroïdiennes peuvent également entraîner des conséquences cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle, des niveaux élevés de cholestérol et une diminution du débit sanguin vers les tissus vitaux en raison de la capacité réduite du cœur à pomper. Cette diminution des hormones peut également avoir un impact sur le mental tel que la difficulté à se concentrer et même la dépression et la perte de mémoire. Les femmes plus jeunes peuvent développer des menstruations abondantes et l’infertilité.

Thyroïdite d’Hashimoto

La thyroïdite d’Hashimoto cause la plupart des hypothyroïdies. C’est un terme qui fait référence à l’inflammation de la glande thyroïde en raison des anticorps produits par le système immunitaire qui l’attaque. L’attaque peut causer une diminution de la thyroïde et affecter sa capacité à fabriquer un suffisamment d’hormones, ou hypertrophier la glande et former un goître. Les chercheurs n’ont pas déterminé la cause de ce dérèglement du système immunitaire mais il semble y avoir une composante familiale et être associé à d’autres maladies auto-immunes comme le diabète. Chez les personnes ayant une susceptibilité génétique, la thyroïdite d’Hashimoto peut être déclenchée par des facteurs tels que la grossesse ou le tabagisme. La chirurgie, la radiothérapie et certains médicaments peuvent également mener à la thyroïdite d’Hashimoto. C’est une maladie médicalement traitable avec l’hormone thyroïdienne synthétique.

Stress, fonction thyroïdienne et immunité

Les glandes surrénales sont une autre partie du système endocrinien. Elles produisent des hormones ayant un impact sur les principaux processus métaboliques, tout comme la thyroïde. Elles peuvent également réguler la réponse immunitaire. Lorsque vous êtes stressé, vos glandes surrénales produisent des hormones de stress, y compris le cortisol. Lorsque cela se produit, votre corps redirige ses fonctions pour faire face au stress, ce qui inclut la production d’hormones et la réponse immunitaire. Dans nos vies trépidantes, un état de stress chronique peut causer la fatigue des surrénales, et cela peut avoir un impact négatif sur la thyroïde qui ralentit, causant des symptômes hypothyroïdiens. Les cellules inflammatoires, appelées cytokines, peuvent également causer un mauvais fonctionnement des récepteurs thyroïdiens. En essayant de surmonter le facteur de stress et l’inflammation, le système immunitaire de votre corps devient supprimé. Un système immunitaire supprimé peut déclencher non seulement l’infection, mais aussi la maladie thyroïdienne auto-immune.

Hypothyroïdie subclinique

Au cours des dernières décennies, les chercheurs ont identifié une condition qui est moins grave que l’hypothyroïdie clinique mais qui provoque essentiellement les mêmes symptômes. Les symptômes d’hypothyroïdie subcliniques peuvent se produire quand les taux sanguins montrent un taux d’hormones thyroïdiennes relativement normal ; il affecte 15% des personnes âgées et peut ne pas être diagnostiqué. Soutenir la thyroïde et les glandes surrénales sous-actives est toutefois possible et recommandé pour ceux qui sont affectés par le stress chronique. Dans cette situation, l’optimisation de la production thyroïdienne par la gestion de l’alimentation et du mode de vie peut améliorer la qualité de vie. Les exemples incluent les acides aminés spécifiques et les plantes adaptogènes connues pour favoriser la santé thyroïdienne et une meilleure réponse au stress, ainsi qu’apprendre à mieux gérer ce dernier.

About The Author

You might also like to read

Mini Cart 0

Your cart is empty.

×
Why Choose to Sbscribe and Save?
  • Automatically re-order your favorite products on your schedule.
  • Easily change the products or shipping date for your upcoming Scheduled Orders.
  • If you decide a subscription is not for you, it can be cancelled after 3 renewals.