fbpx
NEEDS TRANSLATION Free shipping over $75 Start Shopping
Rabais de 10% sur achat de 25$ et plus, 15% sur 50$ et plus et 20% sur 100$ et plus     *Excludes MyBlueprint™ DNA kits.

Comprendre les differénts types de magnésium.

Les bienfaits des suppléments de magnésium sont particulièrement bien connus dans la communauté de la santé naturelle. Ce minéral joue en fait un rôle dans plus de 300 processus biochimiques du corps, notamment dans la production d’énergie, ce qui lui donne une importance vitale dans le cadre de toutes les fonctions et de tous les processus cellulaires. Il aide également à maintenir la normalité de la fonction musculaire et nerveuse, la régularité du rythme cardiaque, la santé du système immunitaire et la robustesse des os. Avec autant de bienfaits pour la santé et d’activités biologiques différents, il s’avère efficace pour le traitement de nombreux troubles et maladies courants, y compris la fibromyalgie, les douleurs chroniques, le diabète, l’ostéoporose, les maladies cardiovasculaires et les maux de tête. De nombreuses études ont démontré que les suppléments de magnésium et le soulagement des carences permettaient d’améliorer la situation des patients touchés par les troubles mentionnés. S’il y a bien un problème avec ce minéral essentiel, c’est en fait que la plupart des gens n’en ont pas suffisamment pour être dans la meilleure santé possible. L’appauvrissement de nos terres a fait en sorte que de nombreux légumes cessent de renfermer autant de magnésium qu’auparavant. D’autres facteurs encore peuvent contribuer aux carences en magnésium, dont plusieurs maladies courantes (comme le syndrome du côlon irritable et la maladie de Crohn) et certains médicaments (inhibiteurs de la pompe à protons, diurétiques, etc.). Pour en savoir plus, consultez notre article intitulé « The Many Faces of Magnesium », dans le numéro sur la santé cardiaque d’Advances, sur notre site Web (en anglais seulement).

Dans les suppléments, le magnésium se retrouve surtout en petites quantités dans des multivitamines ainsi que dans quelques laxatifs en vente libre. Il faut noter que les minéraux comme le magnésium et le calcium doivent être combinés avec une autre molécule pour que le composé soit stabilisé. Ces combinaisons, les chélates, ont des caractéristiques différentes en matière d’absorption, de biodisponibilité et de valeur thérapeutique. Le citrate de magnésium en est un exemple. Les molécules que l’on ajoute ont un véritable impact sur la valeur médicale du magnésium et certaines ont même des bienfaits qui leur sont propres. Vous verrez ci-dessous les formes les plus courantes que l’on peut retrouver ainsi que leurs bienfaits.

L’oxyde de magnésium : ce composé est souvent utilisé dans les produits au lait de magnésie, car il a un puissant effet laxatif. Bien qu’on y retrouve plus de magnésium que de molécule d’oxyde, c’est une forme peu biodisponible qui rend les selles molles. Par conséquent, on considère qu’elle est l’une des moins optimales comme supplément.

Le sulfate de magnésium : cette forme est souvent utilisée pour les formulations intraveineuses, mais pas orales. Puisqu’elle peut s’absorber par la peau, on s’en sert également dans les sels d’Epsom pour le bain.

Le citrate de magnésium : une forme couramment employée et plus biodisponible que l’oxyde. Elle est très rapidement absorbée par le tube digestif, mais rend tout de même les selles molles1. Ce composé se retrouve dans de nombreux suppléments et il demeure un très bon choix pour délivrer le minéral au corps.

L’aspartate de magnésium : cette forme est plus biodisponible que l’oxyde et le citrate. Des essais cliniques menés pendant les années 1960 ont découvert que la combinaison d’aspartates de magnésium et de potassium avait un effet positif sur la fatigue et réduisait l’hyperexcitabilité des muscles2. Il s’agit là d’un phénomène tout à fait logique du point de vue physiologique, étant donné que le magnésium et l’acide aspartique jouent tous deux un rôle des plus importants dans la production d’énergie cellulaire. Ce n’est pas une forme très couramment utilisée, mais on l’a déjà employée pour traiter le syndrome de fatigue chronique.

Le glycinate de magnésium : la glycine est un acide aminé dont l’effet calmant est bien connu. Cette combinaison est bien biodisponible et n’a pas d’effet laxatif, car la glycine peut être transportée à travers les parois intestinales. Puisque la glycine et le magnésium ont tous deux un effet calmant et relaxant, cette forme permet d’obtenir de bons résultats en traitement de la douleur chronique et de l’hypertonie des muscles3.

Le malate de magnésium : cette combinaison peu connue a été étudiée en vue d’une utilisation pour la fibromyalgie. Puisque le malate est un substrat du cycle de l’énergie cellulaire, il peut aider à produire de l’ATP. De plus, des données probantes préliminaires laissent entendre qu’il pourrait aider à atténuer la douleur musculaire et la sensibilité des patients de fibromyalgie4.

L’orotate de magnésium : ce chélate peu connu renferme de l’acide orotique. Cette forme est bien biodisponible et a été étudiée spécifiquement pour la santé cardiaque. Les orotates peuvent pénétrer dans les membranes des cellules, permettant de délivrer les ions de magnésium jusque dans les couches internes de la mitochondrie et du noyau des cellules. De plus, ils favorisent la formation d’ARN et d’ADN, ce qui peut aider les cellules cardiaques à se réparer et à être plus efficaces. Lors d’essais cliniques, cette combinaison s’est avérée utile pour l’insuffisance cardiaque, les symptômes d’angine et la performance pendant l’exercice5,6.

Le taurate de magnésium : le magnésium et la taurine (un acide aminé) aident tous deux à améliorer la fonction cardiaque, en plus d’avoir un effet potentiel sur la sensibilité à l’insuline et un effet calmant pour l’excitabilité neuromusculaire. En outre, ils ont un impact très semblable sur la santé cardiovasculaire. Tous deux aident à réduire la pression artérielle, à stabiliser les cellules nerveuses et à améliorer la contraction du muscle cardiaque, et ont un effet antithrombotique7. De plus, un faible taux de vitamine B6 appauvrit à la fois le magnésium et la taurine.

Le L-thréonate de magnésium : on a récemment découvert que cette forme de magnésium aidait à améliorer la mémoire et la fonction cérébrale. Une étude préliminaire menée sur des animaux a découvert qu’elle améliorait considérablement la mémoire à court et à long terme, avec une hausse de 15 % pour la mémoire à court terme et de 54 % à long terme par comparaison au citrate de magnésium8. Ces travaux laissent entendre que le L-thréonate de magnésium est très absorbable et aide à améliorer la fonction du cerveau. Bien qu’il s’agisse là de résultats prometteurs, il en faudra davantage pour confirmer ses bienfaits.

Le pidolate (ou picolinate) de magnésium : cette forme de magnésium suscite l’intérêt, car elle est très économique à produire et peut facilement être intégrée dans les suppléments liquides. Cela dit, aucun essai important n’en appuie encore les bienfaits pour la santé. Cette combinaison présente également un autre inconvénient : la molécule de pidolate ne procure aucun bienfait supplémentaire.

Avec les nombreux bienfaits qui lui sont attribués et son excellent profil de sécurité, le magnésium s’est véritablement démarqué comme un grand supplément pour la santé. Différentes formes du minéral peuvent être employées pour divers problèmes ainsi que pour en accroître la biodisponibilité. Découvrez ce que la recherche a révélé au sujet de l’activité des différentes formes, puis sélectionnez celle qui vous convient le mieux!

Si vous souhaitez en savoir plus sur le magnésium, consultez la 2e partie ici et lisez un examen du glycinate de magnésium ici.

Ceci pourrait également vous intéresser : « Understanding Different Types of Calcium Part 1 »

Références

1) Coudray C, Rambeau M, Feillet-Coudray C, Gueux E, Tressol JC, Mazur A, Rayssiguier Y: Study of magnesium bioavailability from ten organic and inorganic Mg salts in Mg- depleted rats using a stable isotope approach. Magnes Res 2005;18:215–223. 2) Nagle FJ, Balke B, Ganslen RV, Davis AW. The mitigation of physical fatigue with “Spartase”. FAA Office of Aviation Medicine Reports. Rep Civ Aeromed Res Inst US. 1963 Jul;26:1-10. 3) Lamontagne C, Sewell JA, Vaillancourt R, Kuhzarani C, (2012) Rapid Resolution of Chronic Back Pain with Magnesium Glycinate in a Pediatric Patient. J Pain Relief 1:101 4) Abraham GE, Flechas JD. Management of Fibromyalgia: Rationale for the Use of Magnesium and Malic Acid. Journal of Nutritional Medicine (1992) 3, 49-59. 5) Stepura OB, Tomaeva FE, Zvereva TV. Orotic acid as a metabolic agent. Vestn Ross Akad Med Nauk. 2002; (2): 39-41. 6) Geiss KR, Stergiou N, Jester, Neuenfeld HU, Jester HG. Effects of magnesium orotate on exercise tolerance in patients with coronary heart disease. Cardiovasc Drugs Ther. 1998 Sep; 12 Suppl 2:153-6. 7) McCarty MF. Complementary Vascular-Protective Actions of Magnesium and Taurine: A Rationale for Magnesium Taurate. Medical Hypotheses (1996) 46. 89-100 8) Slutsky I, Abumaria N, Wu LJ, et al. Enhancement of learning and memory by elevating brain magnesium. Neuron. 2010 Jan 28;65(2):165-77

Dr. Paul Hrkal

About The Author

Dr. Paul Hrkal is a board-certified Naturopathic doctor with a passion to apply innovative and evidence-based nutritional, biological, and supplemental interventions to address underlying metabolic, endocrine and immunological dysfunctions. He is strong advocate of integrative medical education frequently writing and lecturing to both healthcare practitioners and public audiences. He also is the medical director for Advanced Orthomolecular Research, a leading Canadian natural health product company, and maintains a clinical practice in the Toronto area.

You might also like to read