Indole-3-Carbinol

AOR04250

Protège contre les maladies liées aux œstrogènes

  • Un phytonutriment présent dans le brocoli
  • Réduit la synthèse d’œstrogènes nocifs
  • Une dose efficace d’I-3-C par capsule
Sans Gluten
Sans OGM
Végétalien

$39.94

En stock

L’indole-3-carbinol (I-3-C) est un phytonutriment que l’on trouve dans les légumes du genre Brassica à l’instar du brocoli, chou frisé et chou, et l’un des principaux composés favorisant la santé dans ces aliments. De nombreuses études utilisant l’I-3-C pour modifier l’équilibre des enzymes responsables du métabolisme des œstrogènes ont connu un succès phénoménal, cette molécule s’étant avérée capable de réduire la synthèse de « mauvais » œstrogènes et augmenter celle de « bons » œstrogènes. Des études humaines faites sur des femmes prenant l’I-3-C ont démontré un changement positif du métabolisme des œstrogènes; l’I-3-C s’est avéré être protecteur contre la dominance en œstrogènes. La dominance en œstrogènes a été associée aux fibromes, à la tension mammaire, au syndrome prémenstruel, à l’endométriose et à d’autres problèmes de santé chez la femme.

Les femmes soucieuses d’un métabolisme plus sûr des œstrogènes, celles qui ont des antécédents familiaux ou un risque accru de cancer œstrogénodépendant, ou celles qui ont un ratio plus élevé de mauvais et de bons œstrogènes peuvent tirer profit de ce produit. L’I-3-C peut également être bénéfique pour des personnes qui désirent récolter certains des bienfaits des légumes Brassica, mais qui ont du mal à les manger crus.

Avantage AOR

Indole-3-Carbinol d’AOR procure une dose sûre et efficace de cet ingrédient naturel.

NPN

80023077

Discussion

I-3-C  favorise un équilibre et un métabolisme sain des œstrogènes.

Certifie

AOR™ certifie que tous les ingrédients sont mentionnés sur l’étiquette. Ne contient ni blé, ni gluten, ni maïs, ni noix, ni arachide, ni graine de sésame, ni sulfite, ni moutarde, ni soja, ni produit laitier, ni œuf, ni poisson, ni mollusque, ni crustacé ou produit d’origine animale.

Posologie Adulte

Prendre une capsule une à deux fois par jour avec ou sans de la nourriture, ou selon les recommandations d’un professionnel de la santé.

Mises en Garde

Consulter un professionnel de la santé avant d’utiliser ce produit afin d’exclure un diagnostic lié à un sérieux déséquilibre hormonal, si vous prenez des médicaments ou produits de santé naturels, si vous essayez de concevoir, si vous avez un trouble du foie ou des symptômes de faible taux d’œstrogènes (p. ex. : douleurs articulaires, sautes d’humeur, modifications de la libido, bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, sécheresse vaginale, règles irrégulières, etc.). Cesser l’utilisation et consulter un professionnel de la santé si vous présentez des symptômes de troubles hépatiques (p. ex. les douleurs abdominales et la jaunisse) ou des symptômes de faible taux d’œstrogène. Ne pas l’utiliser si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Main Applications
  • Estrogen metabolism
  • Women’s health
Avertissement

Les renseignements sur les produits contenus dans ce site web, y compris la description des produits, leurs effets potentiels et leurs avantages sont destinés à des fins d’information uniquement. Ils ne sont pas destinés à donner ou remplacer les renseignements médicaux ou l’avis d’un professionnel qualifié. Consulter votre médecin pour tout problème de santé

Portion: une capsule
Indole-3-Carbinol (I3C)
200 mg

† Unité formant colonie

Ingrédients non médicinaux : cellulose microcristalline, stéarylfumarate de sodium.

Human ResearchKnowing the role of “bad” estrogen in women’s health and I3C’s ability to change estradiol metabolism from “bad” to “good,” a series of experiments have been conducted using I3C. Favorable results ultimately led up to a prospective, randomized, double-blind, placebo-controlled trial of I3C in women.Dr. Bell and her colleagues from Louisiana State University Medical Center recruited thirty women having had unfavourable biopsies. For twelve weeks, one third of these women received 200 mg of I3C; a second group got 400 mg; the remaining   women were given a placebo. The women’s 2OHE:16OHE ratios were tested to see what effect the I3C would have on their metabolism of estrogen. There was a dose-dependent increase in the ratio of “good” to bad” estrogens in the two  I3C groups, and no effect in the placebo group.