Store Locator
LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 75$Start Shopping
Achetez-en plus et économisez 10% à partir de 50$, 15% à partir de 100$, 20% à partir de 150$     *Exclut les kits ADN myBlueprint.

Q et R : Pourquoi la carence en magnésium est-elle si courante?

Q et R : Pourquoi la carence en magnésium est-elle si courante?

L’appauvrissement progressif de nos sols en nutriments a fait à ce que de nos jours, la majorité de plantes (légumes, noix, grains entiers et graines) a un faible taux de magnésium. Les pratiques d’agriculture à grande échelle et non durables n’utilisent que des engrais à base d’azote pour maximiser le rendement des cultures plutôt que la qualité et négligent le remplacement des réserves en oligo-éléments du sol.

L’eau potable que nous consommons est également dépourvue de magnésium, car la filtration et d’autres processus de traitement d’eau éliminent le magnésium d’origine naturelle. L’eau du robinet et l’eau embouteillée contiennent peu ou pas de magnésium et de grandes quantités de fluorure (qui lie le magnésium) et de calcium, lesquels minéraux peuvent tous deux aggraver une carence en magnésium. Même en consommant une alimentation saine et équilibrée, il est possible de développer une carence en magnésium au fil du temps. L’apport journalier recommandé (AJR) pour le magnésium est de 4,5 mg/kg/jour (environ 300 mg/jour) chez l’adulte. Les données d’une enquête sur l’alimentation ont fait état de ce que de nombreux Nord-Américains n’obtiennent pas quotidiennement les quantités minimales recommandées de magnésium.3 Quoique les symptômes classiques d’une carence en magnésium grave soient rares, des problèmes de santé peuvent survenir bien avant la manifestation d’une carence.

Un autre facteur qui contribue à la carence en magnésium est qu’il est rapidement épuisé par un certain nombre de troubles digestifs courants. Étant donné que l’absorption du magnésium augmente au niveau de l’intestin grêle dans les affections qui touchent cette section du tractus gastro-intestinal à l’instar de la maladie de Crohn, la chirurgie intestinale et l’entéropathie par intolérance au gluten (maladie cœliaque) ainsi que d’autres états pouvant modifier l’absorption.2

Bon nombre des médicaments couramment utilisés, tels que les inhibiteurs de la pompe à protons, les diurétiques et certains antibiotiques, provoquent une baisse des taux de magnésium.3,4 Les inhibiteurs de la pompe à protons (p. ex., Omeprazole/Losec®, Esomeprazole / Nexium®, Lansoprazole/Prevacid®), bloquent l’acide gastrique qui est nécessaire à l’absorption du magnésium (le HCl rompt la liaison chimique entre le magnésium et l’anion) .5 Certains de ces médicaments sont pris pendant longtemps ou de manière fréquente, ce qui peut créer une carence importante. Ce phénomène est d’autant plus préoccupant que bon nombre de personnes âgées prennent plusieurs médicaments pendant de nombreuses années. Les personnes âgées ont un plus grand risque de développer la carence en magnésium, puisque l’absorption intestinale de la plupart des nutriments peut diminuer avec l’âge.

Références

  • The Magnesium Miracle, by Carolyn Dean, M.D., N.D., Ballantine Books, 2007.
  • Magnesium metabolism and its disorders. Clin Biochem Rev, 2003 May; 24 (2) : 47-66.
  • Ford ES et Mokdad AH. Dietary magnesium intake in a national sample of U.S. adults. J Nutr. 2003;133:2879-82.
  • Rude RK et Olerich M. Magnesium deficiency : Possible role in osteoporosis associated with gluten-sensitive enteropathy. Osteoporos Int 1996;6:453-61.
  • http://www.fda.gov/drugs/drugsafety/ucm245011.htm

Q : Puis-je savoir si j’ai une carence en magnésium au moyen d’un test?

R : La carence en magnésium (Mg) est très courante, mais beaucoup de gens veulent toujours savoir s’il existe un moyen de la tester ou de confirmer. Les données de recherches en la matière indiquent que : « il n’existe pas de test de laboratoire simple, rapide et précis pour déterminer la quantité totale de magnésium dans le corps. » 1 Les tests sanguins couramment utilisés (pour évaluer le taux de magnésium sérique) ne sont pas assez sensibles pour déterminer la teneur en magnésium de divers types de cellules (globules rouges, muscles, etc.). Il est important de souligner qu’il est tout à fait possible qu’une personne ait des niveaux « sous-optimaux » de magnésium total, même si les tests de laboratoire ne montrent aucune valeur hors gamme. La plupart des cliniciens expérimentés au lieu de gaspiller leur temps à employer des méthodes de test conventionnelles pour évaluer la carence en magnésium préfèrent plutôt se baser sur les signes et symptômes cliniques (p. ex., contractions musculaires, palpitations, douleurs chroniques, hypertension artérielle, etc.) pour diagnostiquer la carence et établir la nécessité d’une supplémentation en magnésium.

Références

  • Magnesium metabolism and its disorders. Clin Biochem Rev, 2003 May; 24 (2) : 47-66.
  • Konrad M, Schlingmann KP, Gudermann T. Insights into the molecular nature of magnesium homeostasis. Am J Physiol Renal Physiol, 2004; 286: F599–F605

Q : Quels sont les aliments qui ont des niveaux élevés de magnésium?

R : En plus de la supplémentation, les aliments ci-dessous doivent être consommés régulièrement pour augmenter les niveaux de magnésium. Ci-après une liste des cinq principaux aliments les plus riches en magnésium en se basant sur une portion moyenne. Remarque : ces valeurs ont été tirées du Fichier canadien sur les éléments nutritifs de 2010, conforme à Santé Canada.

Qté de Mg (en mg)   Portion   ALIMENT  
317   175 mL (¾ tasse)   1) Graines de citrouille ou de courge, décortiquées  
133   175 mL (¾ tasse)   2) Noix du Brésil, décortiquées
121   175 mL (¾ tasse) 3) Pois, haricots à œil noir, cuits
120 30 mL (2 càs) 4) Graines de tournesol/beurre
116 150 g (3/4 tasse) 5) Tempeh/soja fermenté, cuit  

Références :

Q : Pourquoi le magnésium est-il généralement associé au calcium dans les produits? Les actions de ces deux minéraux sont-elles liées?

R : Le magnésium et le calcium se rendent mutuellement plus solubles (faciles à dissoudre), c’est pourquoi ils sont toujours supplémentés ensemble (généralement dans un ratio Cal : Mag de 2 : 1); mais cela ne signifie pas qu’ils doivent être administrés ensemble.1 Le Dr Carolyn Dean MD a dit à ce propos que « Le ratio de 2 : 1 – c’était une erreur; une traduction erronée du chercheur français Jean Durlach qui avait dit qu’on ne doit jamais dépasser le ratio de deux portions de calcium pour une portion de magnésium, qu’ils soient issus des aliments, de l’eau ou de la prise de suppléments. » 2 Cette déclaration ne stipule pas que le calcium et le magnésium doivent toujours être pris au même moment, mais les fabricants de suppléments et les cliniciens ont juste supposé que c’était le cas.

De manière générale, les Nord-Américains ont un régime alimentaire riche en calcium (principalement en raison de la consommation de produits laitiers) et une carence chronique en magnésium, ce qui fait que beaucoup de gens doivent prendre un supplément de magnésium (et non de calcium) à court terme. De nouvelles preuves suggèrent qu’une consommation excessive de calcium peut provoquer une calcification des artères et augmenter le risque de troubles cardiovasculaires après une supplémentation à long terme.3 La bonne nouvelle est que le magnésium peut effectivement dissoudre les dépôts de calcium présents dans les artères (par exemple en cas d’hypertension artérielle, d’athérosclérose ou calcification des artères). En cas d’ostéoporose et en pleine formation osseuse (p. ex. pendant la grossesse), un supplément de calcium hautement absorbable peut être utile, mais il doit toujours être associé à du magnésium, d’autres oligo-éléments et les vitamines D3 + K2. La raison étant que lorsque l’on prend des suppléments de calcium, il est préférable de toujours y associer une supplémentation en magnésium (ratio Cal : Mag, 1 : 2) puisqu’il y’a de fortes chances qu’il y’ait une carence en magnésium sous-jacente et que le Mg est aussi important pour la formation osseuse que le calcium. Pour la santé générale, une bonne stratégie à long terme consiste à prendre un complexe complet de minéraux (et de vitamines), puisque le corps a besoin de tous les minéraux pour fonctionner correctement.

Références :

Q : Quelle est la dose optimale de magnésium?

R :Cela varie en fonction de la personne qui l’utilise et de la forme utilisée. En règle générale, la plupart des cliniciens avertis visent les 400 mg de Mg élémentaire par jour, généralement en 2 doses séparées. Certaines formes spécifiques de Mg nécessitent des doses plus élevées pour maximiser leurs bénéfices thérapeutiques. Par exemple, l’orotate de Mg a été étudié aux doses allant de 3000 à 6000 mg d’orate, pouvant équivaloir à 200 à 400 mg de magnésium élémentaire. Pour atteindre cette dose, il est possible qu’on ait à prendre jusqu’à huit capsules d’un supplément de magnésium entièrement réagi de haute qualité par jour. Certaines personnes ont un système digestif très sensible et feront des selles molles après 200 mg (2 capsules) d’une forme bien absorbée. Donc, la réponse la plus correcte quant à la bonne dose de magnésium est de commencer avec une dose faible puis augmenter graduellement jusqu’à obtention des effets bénéfiques (c.-à-d. un sommeil amélioré, des jambes moins agitées, des muscles détendus, etc.) ou jusqu’à obtention des selles molles (puis réduire la dose à partir de là). Cette stratégie est efficace SEULEMENT si l’on utilise une forme bien absorbée de Mg (c.-à-d. sans oxyde).

Remarque : si vous avez un problème de santé préexistant (en particulier une maladie rénale), consultez un professionnel de la santé qualifié avant de commencer une thérapie au magnésium.

Q : Pourquoi certaines formes de magnésium (p. ex. le glycinate de magnésium) aggravent-elles plutôt mon état?

R : Certaines personnes ayant pris du magnésium ont signalé qu’elles obtiennent un effet assez étrange (c.-à-d. crampes, anxiété, fatigue excessive, etc.) carrément opposé à l’effet calmant habituel du glycinate de magnésium. De nombreux cliniciens ont noté des réactions paradoxales à certaines formes de magnésium, y compris celles dites « bien absorbées ».

Il existe toujours des variations dans le métabolisme de toute substance naturelle ou de tout médicament pharmaceutique selon la personne. Chaque personne a un environnement cellulaire et un système métabolique qui lui sont propres et peuvent modifier les effets d’un simple acide aminé, d’une plante, d’une vitamine ou d’un minéral. Dans le cas du glycinate de magnésium, la glycine (un acide aminé) est généralement responsable de l’effet indésirable puisqu’elle peut stimuler les voies de détoxification du foie et les systèmes récepteurs neurologiques chez certaines personnes plus sensibles. Une explication plausible est que le magnésium (et la glycine) active de nombreuses voies enzymatiques dans le corps et agit de concert avec d’autres co-facteurs pour y parvenir. Ces co-facteurs incluent les vitamines B, la taurine et d’autres minéraux. De mon expérience en pratique clinique, j’ai découvert que lorsqu’une personne éprouve des effets opposés à ceux du magnésium, la co-administration avec un complexe de vitamines B de haute qualité ou une multivitamine (pas en une monodose quotidienne) peut vraiment améliorer l’efficacité et la tolérabilité de n’importe quelle forme de magnésium.

Q : Quelle est la différence entre le glycinate de magnésium et le magnésium bislgycinate?

R : Le glycinate de magnésium et le bisglycinate de magnésium sont en fait la même chose (voir formule chimique; le chiffre 2 après les parenthèses indique qu’il y a deux molécules de glycine, d’où le bis sur son nom – (C2H4NO2)Mg). Les deux composés attachés au magnésium sont des molécules de glycine. On l’appelle généralement le glycinate de magnésium tout court, mais l’appellation biochimique correcte est bisglycinate.

Q : Que signifie l’expression magnésium « entièrement réagi »?

R : Chaque supplément de magnésium (Mg) offre l’élément Mg (le cation) lié à un sel ou à un acide aminé (l’anion). Il est impossible de fabriquer des suppléments uniquement à base du Mg élémentaire, car ce dernier est instable et doit donc être stabilisé par une autre molécule. L’expression « entièrement réagi » fait référence au processus chimique qui génère un composé de magnésium donné. Par exemple, de l’oxyde de magnésium (MgO) est mis en réaction avec l’acide citrique pour former du citrate de magnésium. Le but est d’emmener les deux constituants à « réagir entièrement » pour générer du Mg à plus de 99 % et le sel ou l’acide aminé mentionné sur l’étiquette. Théoriquement, un composé de Mg entièrement réagi est pur à 100 % et ne contient que la forme de magnésium indiquée sur l’étiquette, mais la réalité est que la réaction chimique laisse généralement une petite quantité de MgO résiduel qui devrait être inférieure à 1 %. C’est pour cela que de nombreux produits contenant du magnésium contiennent encore un pourcentage de MgO bien plus grand parce qu’il N’a PAS été entièrement réagi malgré les déclarations faites sur les étiquettes. Recherchez le supplément de Mg entièrement réagi proposé par un fabricant réputé pour vous assurer d’obtenir le Mg le plus pur et de la plus haute qualité.

Q : La supplémentation en magnésium peut-elle endommager mes reins?

R : Les reins jouent un rôle crucial dans l’équilibre du magnésium, car ils contrôlent la rétention et l’excrétion des minéraux. Il est clairement établi que le magnésium n’est pas nocif pour des reins en bonne santé et en bon état de fonctionnement et que des taux normaux de magnésium réduisent le risque de maladies cardiovasculaires et rénales.1 En effet, des études ont montré que les maladies rénales chroniques provoquent une baisse des niveaux de magnésium et qu’une augmentation des niveaux de magnésium entraine la calcification des vaisseaux sanguins.1, 2, 3 Par conséquent, on peut logiquement en conclure que la supplémentation en magnésium peut prévenir l’endommagement vasculaire (calcification) associé à la maladie rénale, mais aucun essai clinique n’a été effectué chez l’humain pour le confirmer.2 Il convient de noter que dans toute maladie rénale, la supplémentation en magnésium doit être supervisée par un médecin qualifié, car il existe un risque accru de toxicité étant donné qu’un rein gravement endommagé peut avoir de la difficulté à éliminer les minéraux.

Références :

  • Massy and Drüeke. Magnesium and cardiovascular complications of chronic kidney disease. Nat Rev Nephrol, 2015 Jul; 11 (7) : 432-42.
  • Tran et al. Magnesium: the missing link between kidneys and vessels?. Rev Med Suisse, 2016 Feb 24;12(507):404-7.
  • Kanbay et al. Magnesium in chronic kidney disease: challenges and opportunities. Blood Purif, 2010;29(3):280-92.
  •  

Q : Peut-on faire une overdose de magnésium?

R : L’hypermagnésie (taux élevé et potentiellement toxique de Mg déterminé au moyen d’un test) est un trouble très rare généralement développé presque exclusivement en milieu hospitalier. Chez la grande majorité des personnes dont les organes fonctionnent normalement, le magnésium (Mg) ne peut pas provoquer d’effets négatifs, même à des doses ultra-élevées. Chaque personne a une limite de tolérance intestinale où tout excédent de magnésium provenant de la supplémentation ne peut pas être absorbé et, par conséquent, entrainera des selles molles.

Le magnésium peut devenir toxique, mais cela se produit généralement dans des situations de préexistence de certaines maladies (par exemple une maladie rénale au stade terminal) où le sujet a un dysfonctionnement entrainant une absorption excessive ou absorbe des quantités excessives de magnésium à partir de médicaments (généralement des laxatifs) .1

Références

  • Kontani M, Hara A, Ohta S, Ikeda T: Hypermagnesemia induced by massive cathartic ingestion in an elderly woman without preexisting renal dysfunction. Intern Med, 2005;44:448–452
Avatar

About The Author

You might also like to read

Mini Cart 0

Your cart is empty.