Store Locator
LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 75$Start Shopping
Achetez-en plus et économisez 10% à partir de 50$, 15% à partir de 100$, 20% à partir de 150$     *Exclut les kits ADN myBlueprint.

Trois causes courantes et curables de la chute des cheveux chez les femmes

La perte de cheveux est un problème stressant et plutôt fréquent. De nombreuses femmes souffrent d’une chute de cheveux diffuse de degré variable qui peut survenir à n’importe quel stade de la vie. Bien que plusieurs médicaments contre la perte de cheveux existent actuellement sur le marché, la plupart ont été développés pour les hommes et ne peuvent pas résoudre les principales causes sous-jacentes de la perte de cheveux chez les femmes. Bien que ses causes soient nombreuses et variées (par exemple la grossesse et le déséquilibre hormonal, certaines maladies ou l’utilisation de certains médicaments), celles évoquées ci-après méritent d’être examinées puisqu’une supplémentation nutritionnelle peut aider à mieux les gérer.

Maintenir des niveaux de fer sains pour des cheveux sains

Un faible taux de fer peut entraîner une perte de cheveux, même si votre médecin vous dit que votre taux de fer est normal. Une femme n’a pas besoin d’être anémique pour souffrir de la perte de cheveux liée à un faible taux de fer. Les femmes qui ont des menstruations abondantes, en particulier pendant les années de péri ménopause et celles qui viennent d’accoucher sont plus susceptibles d’être carencées en fer. La perte de cheveux liée à un faible taux de fer passe inaperçue la plupart du temps. L’apport quotidien recommandé de fer qui est généralement de 18 mg chez les femmes âgées de 19 à 50 ans n’est pas souvent atteint; en fait, la majorité en consomme bien moins de la moitié. Les végétaliens et les végétariens qui ne consomment pas de viande rouge ont bien évidemment eux aussi un plus grand risque d’avoir de faibles niveaux de fer.

Assurez-vous d’obtenir les détails des résultats de votre test de fer de votre médecin. Vous devriez faire tester vos taux d’hémoglobine et de ferritine. Bien que valeurs normales du taux d’hémoglobine se situent dans la fourchette de 117 à 160 g/L, des taux inférieurs à 140 g/L peuvent provoquer une importante chute de cheveux. Votre taux de ferritine est indicatif de vos réserves de fer et est considéré comme normal lorsqu’il se situe dans la plage de 15 à 160 ug/L; cependant, pour une croissance saine des cheveux, votre taux de ferritine doit être supérieur à 40 ug/L. Lorsque les niveaux de ferritine chutent, cela affecte la capacité des cheveux à pousser normalement. La qualité des cheveux peut également être affectée avec, par exemple, une diminution de l’humidité et de l’éclat en raison des faibles réserves de ferritine. La majorité de femmes devrait pouvoir observer une repousse remarquable une fois que le taux de fer revient aux valeurs normales.

Optez pour le supplément de fer qui est facile à la digestion et ne provoque pas la constipation. Le fer SunActive® Fe est un pyrophosphate ferreux, une forme de fer brevetée éprouvée dans les études animales pour être plus biodisponible que d’autres formes de fer plus courantes telles que le sulfate ferreux et le citrate ferreux de sodium. SunActive® Fe offre un taux d’absorption de 84 à 94 %, est beaucoup mieux toléré par l’estomac que les autres formes de fer et est non constipant.

Songez à faire vérifier votre fonction thyroïdienne si vous perdez des cheveux

Une femme sur quatre souffre d’un problème thyroïdien. Un autre facteur qui contribue à la perte de cheveux et qui passe aussi généralement inaperçu est la baisse des niveaux d’hormones thyroïdiennes. Bon nombre de femmes prennent des médicaments thyroïdiens pour atteindre ce que l’on considère comme des niveaux normaux d’hormones thyroïdiennes, mais continuent d’éprouver des symptômes désagréables, y compris la perte de cheveux si leurs niveaux de TSH sont trop élevés. Il existe plusieurs nutriments qui peuvent aider à stimuler votre fonction thyroïdienne, notamment la tyrosine, le sélénium, l’iode, la L-carnitine, le zinc et le cuivre. Les plantes telles que Bacopa monnieri peuvent également soutenir la fonction thyroïdienne.

Assurez-vous de consommer les vitamines et minéraux dont votre corps a besoin

La majorité des gens ne mangent pas plusieurs portions de fruits et légumes riches en nutriments tous les jours. Et le mode de vie moderne que nous menons aujourd’hui peut davantage compromettre leur état nutritionnel en épuisant les nutriments par exemple avec le tabagisme, certains médicaments, la consommation d’alcool et le stress. Certains des minéraux les plus indispensables à une croissance saine des cheveux sont les vitamines B, le zinc, le fer, le silicium et le sélénium. L’utilisation d’une multivitamine sur une base quotidienne est un excellent moyen de vous assurer que vous avez les bases nutritionnelles nécessaires pour soutenir la santé générale et une croissance saine des cheveux. Si vous n’aimez pas prendre des pilules, vous pourriez peut-être essayer des boissons pratiques à base d’un mélange de vitamines et de minéraux.

Vous devez faire attention à votre santé et à votre nutrition en général si vous voulez éviter la perte de cheveux. C’est toujours mieux d’y travailler avec un praticien de la santé afin de vous assurer de faire les tests appropriés pour établir la cause des problèmes de santé tels qu’une perte de cheveux prolongée ou anormale.

Références :

1. Australas J Dermatol. 2014 Oct 10. doi : 10.1111/ajd.12178. [Epub ahead of print] Increased prevalence of thyroid disorders in patients with new onset alopecia areata. Lyakhovitsky A1, Shemer A, Amichai B.

2. J Int Med Res. 2001 Jan-Feb; 29 (1) : 2-6. Efficacy and tolerability of Hairgain in individuals with hair loss: a placebo-controlled, double-blind study. Thom E.

3. J Int Med Res. 2006 Sep-Oct; 34 (5) : 514-9. Nourkrin: objective and subjective effects and tolerability in persons with hair loss. Thom E.

Avatar

About The Author

You might also like to read

Mini Cart 0

Your cart is empty.